Lavoisier S.A.S.
14 rue de Provigny
94236 Cachan cedex
FRANCE

Heures d'ouverture 08h30-12h30/13h30-17h30
Tél.: +33 (0)1 47 40 67 00
Fax: +33 (0)1 47 40 67 02


Url canonique : www.lavoisier.fr/livre/sciences-humaines-et-sociales/des-tweets-et-des-likes-en-bibliotheque-enquete-sur-la-presence-de-q/audouard/descriptif_3689494
Url courte ou permalien : www.lavoisier.fr/livre/notice.asp?ouvrage=3689494

Des tweets et des likes en bibliothèque Enquête sur la présence de quatre bibliothèques de lecture publique sur les réseaux sociaux numériques Coll. Études et recherche

Langue : Français

Auteurs :

Préfacier : BOULLIER Dominique

Couverture de l’ouvrage Des tweets et des likes en bibliothèque

Être sur les réseaux sociaux, pour une institution culturelle, ce serait être là où se trouvent les usagers... Si, depuis une dizaine d’années, les bibliothèques investissent le web social, comment qualifier au juste leur « présence » ? Pour le savoir, faut-il se tourner vers les métriques quantitatives que mettent à disposition les plateformes sociales ? Faut-il s’attacher aux stratégies numériques que mettent en place les bibliothécaires ? Faut-il enquêter auprès des publics ? Des internautes ? Des inscrits ? Sans doute ces trois approches méritaient elles d’être explorées tant les contraintes se révèlent nombreuses : l’évolution en continu des plateformes sociales rend délicate la seule évaluation quantitative ; les ancrages territoriaux des établissements pèsent d’une autre manière sur les initiatives entreprises auprès des internautes ; la simplicité du Like, en même temps qu’elle banalise les signes de complicité, est surinvestie par ceux qui se connaissent et s’apprécient déjà.

Sur la base d’un corpus de quatre établissements de lecture publique actifs sur les réseaux sociaux (réseaux de Brest et de Metz, médiathèque de Quimperlé et de Louise-Michel à Paris), l’étude Des tweets et des likes en bibliothèque, issue d’une enquête (notamment à base d’entretiens) menée en 2016, propose un bilan en trois volets : les réseaux sociaux numériques permettent aux bibliothèques d’établir une communication moins institutionnelle mais toujours descendante avec leurs publics ; ils instituent des modes de travail plus autonomes et moins hiérarchiques ; ils révèlent une communauté d’usagers très concernés par leur bibliothèque, qu’ils entendent défendre et protéger. Par leur investissement, ces usagers convaincus rappellent les « ambassadeurs de marque », tels qu’ils existent dans certains secteurs marchands : ils sont « là », par eux-mêmes, sans avoir besoin d’être sollicités, séduits ou investis d’une quelconque mission par les établissements qu’ils décident de suivre.

. Remerciements
. Note de l’éditeur
. Avant-propos de Christophe Evans
. Préface de Dominique Boullier
. Synthèse exécutive
. Introduction
. Chapitre 1. Stratégies des bibliothèques sur les réseaux sociaux numériques : entre contraintes et initiatives
. Chapitre 2. Publications des bibliothèques : quels contenus pour quels impacts ?
. Chapitre 3. Du côté des usagers : un cercle d’« amis »… à élargir ?
. Conclusions de l’étude
. Annexes méthodologiques
. Annexe 1. Liste des professionnels rencontrés (nom, prénom, affiliation, date de l’entretien)
. Annexe 2. Grille d’entretien utilisée avec les professionnels des bibliothèques
. Annexe 3. Périodes d’observation retenues pour l’étude des plateformes
. Annexe 4. Liste des usagers rencontrés (avec prénom d’emprunt uniquement, date d’entretien, rattachement à la bibliothèque de l’étude)
. Annexe 5. Grille d’entretien utilisée avec les usagers des comptes sociaux des bibliothèques
. Annexe 6. Liste des participants aux groupes de discussion (nom, prénom, affiliation, date de la rencontre)
. Annexe 7. Grille d’animation des groupes de discussion
. Annexe 8. Liste des personnels rencontrés à la BnF (nom, prénom, affiliation, date de l’entretien)
. Annexe 9. Grille d’entretien utilisée pour les entretiens BnF
. Annexes documentaires
. Annexe 10. Exemples de fiche de poste
. Annexe 11. Fiche-synthèse des comptes sociaux par bibliothèque étudiée
. Annexe 12 : recommandations issues des deux groupes de discussion
. Bibliographie
. Liste des tableaux et illustrations
. Liste des encadrés

Marie-Françoise Audouard
Agrégée de lettres modernes, Marie-Françoise Audouard a travaillé dans différents groupes d’édition et de presse ; elle a notamment dirigé le secteur des encyclopédies fasciculaires du groupe Filipacchi, les Éditions du Chêne et les Éditions Filipacchi. Elle a également été conseillère pour le Livre et les Archives de la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel. Elle a été consultante associée au cabinet Axiales et dirige aujourd’hui le Pôle Culture et connaissance du groupe Humensis.

Mathilde Rimaud
Après des études de lettres, Mathilde Rimaud a travaillé une dizaine d’années dans l’édition jeunesse avant de rejoindre Ecla Aquitaine, agence régionale pour le livre. Depuis 2012, elle est consultante spécialisée et associée au cabinet Axiales. Elle a mené de nombreuses études sur la filière du livre.

Louis Wiart
Louis Wiart a soutenu en 2015 une thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 13, consacrée aux réseaux sociaux littéraires et à la prescription de livres sur Internet. Il est actuellement titulaire d’une chaire en communication et professeur à l’université libre de Bruxelles. Il est aussi membre associé du Labex ICCA et du LabSIC à l’université Paris 13.

Date de parution :

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 6 jours).

23,00 €

Ajouter au panier
ePubPDFMobipocket 6,99 €
Télécharger

Thèmes de Des tweets et des likes en bibliothèque :

En continuant à naviguer, vous autorisez Lavoisier à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, rendez-vous sur la page Confidentialité & Sécurité.
FERMER