Dictionnaire de dialogue médical français-anglais/anglais-français

Auteur :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Dictionnaire de dialogue médical français-anglais/anglais-français

Thèmes de Dictionnaire de dialogue médical...

Prix indicatif 10,00 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 7 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 144 p. · 12.5x17.5 cm · Broché
Dans les hôpitaux, les cliniques il n'est pas rare de recevoir en consultation ou en soins des malades étrangers ne comprenant pas la langue française. Et les médecins, les infirmières, les aides-soignantes doivent pouvoir communiquer verbalement avec ces personnes, répondre à leurs questions, comprendre leurs besoins et établir une relation de confiance. De la même manière les patients en cours de consultation ou hospitalisés doivent à la fois comprendre ce que le personnel médical leur dit à propos de leur santé et pouvoir interroger les praticiens afin d'obtenir des explications.

Pour une bonne prise en charge des patients il faut une compréhension entre les différents interlocuteurs. Et la barrière linguistique peut être un obstacle à la qualité des soins. En effet, lorsque les personnes soignées ont des difficultés à s'exprimer et à se faire comprendre, il est parfois difficile de répondre au mieux à leurs demandes, à leurs besoins. Parmi les difficultés à communiquer avec la personne soignée, il y a les difficultés à prendre en charge la douleur ainsi que les difficultés à expliquer et à faire comprendre aux patients les soins qu'ils doivent effectuer, à expliquer l'évolution de la pathologie ainsi que l'intérêt des traitements.

La barrière de la langue est donc présente dans tous les services de soins et les professionnels de santé sont régulièrement confrontés à des personnes d'origines différentes. La prise en charge de ces patients reste complexe mais elle doit être d'une qualité satisfaisante. Et ce dictionnaire qui propose 5000 phrases médicales bilingues classées par ordre alphabétique établira une meilleure communication entre les patients d'origine anglo-saxonne et le personnel soignant français et inversement.