Bases biologiques de la cancérologie. Signalisation cellulaire et cancer (2° Éd.)
Coll. Oncologie

Auteur :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Bases biologiques de la cancérologie. Signalisation cellulaire et cancer (2° Éd.)

Thèmes de Bases biologiques de la cancérologie. Signalisation...

99,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 384 p. · 15.5x24 cm · Broché · Quadrichromie
Plus que jamais, les oncologues ont besoin de l’apport de la biologie, d’abord pour comprendre les cancers, mais surtout pour les traiter. Des milliers d’essais thérapeutiques ont été lancés pour évaluer les thérapies innovantes ciblant les mécanismes de l’oncogenèse. Il est maintenant bien établi que le cancer est, d’une certaine façon, une maladie de la signalisation cellulaire : les cellules cancéreuses détournent à leur profit les messages que s’échangent les cellules, masquent ou surexpriment les récepteurs de ces messages, miment de mille façons les voies intracellulaires qui leur permettent de proliférer et d’envahir les tissus voisins ou distants.

Afin de ne pas se perdre dans le dédale des voies de signalisation, dans la profusion des récepteurs et des signaux concourant à l’oncogenèse, cet ouvrage propose une vision d’ensemble, simplifiée, didactique et complète des voies de transmission de l’information entre les cellules et à l’intérieur des cellules. Les voies de signalisation sont analysées une à une, mais sans jamais esquiver la complexité de leurs interconnexions. La présentation de chaque voie est suivie d’une brève description des altérations rencontrées dans les cancers et des approches pharmacologiques ciblées qui peuvent être mises en œuvre pour y remédier. Les mécanismes de base de la biologie moléculaire, qui permettent d’expliquer les perturbations des voies de signalisation, font l’objet d’annexes didactiques.

Cette nouvelle édition intègre les découvertes récentes de la recherche et apporte des compléments sur des sujets qui n’avaient pas été abordés dans la première édition, en particulier un chapitre sur adhésion et motilité cellulaire et une annexe sur les déviations métaboliques des cellules cancéreuses. Abondamment illustré par des schémas très précis, cet ouvrage sera le compagnon idéal de l’oncologue dans sa quête de nouvelles thérapeutiques anticancéreuses.

Préface

Avant-propos

Remerciements

INTRODUCTION Principes généraux de la signalisation cellulaire

CHAPITRE 1 Facteurs de croissance et récepteurs à activité tyrosine kinase

CHAPITRE 3 Voie de la phosphatidylinositol 3-kinase

CHAPITRE 4 Voie des cytokines

CHAPITRE 5 Voie du transforming growth factor β (TGFβ)

CHAPITRE 6 Voies des récepteurs couplés aux protéines G

CHAPITRE 7 Voie Wnt

CHAPITRE 8 Voie Notch

CHAPITRE 9 Voie Hedgehog

CHAPITRE 10 Voie du tumor necrosis factor (TNF)

CHAPITRE 11 Voie des intégrines

CHAPITRE 12 Voie des sémaphorines

CHAPITRE 13 Récepteurs toll-like et récepteurs de l’interleukine 1

CHAPITRE 14 Voies des récepteurs lymphocytaires

CHAPITRE 15 Voies des récepteurs nucléaires

CHAPITRE 16 Récepteurs couplés à des canaux ioniques

CHAPITRE 17 Signalisation par l’oxygène et l’oxyde nitrique

CHAPITRE 18 Contrôle du cycle cellulaire

CHAPITRE 19 Contrôle de l’apoptose

CHAPITRE 20 Contrôle de l’adhésion et de la motilité cellulaires

ANNEXE A Contrôle de la réplication et de la réparation de l’ADN

ANNEXE B Contrôle de l’expression des gènes

ANNEXE C Contrôle de l’activité des protéines

ANNEXE D Contrôle du métabolisme cellulaire

Index

L’étude moléculaire du cancer, qui s’est développée de manière active au début  des années 1970, quelque temps après les connaissances majeures acquises sur les  mécanismes de la régulation des gènes chez les bactéries, a connu une ascension  vertigineuse. Quarante ans de « recherche » qui s’est nourrie de la biodiversité des  organismes vivants pour mettre à jour l’unicité du fonctionnement de la cellule, son  extrême complexité, ses facultés uniques d’adaptation, mais aussi sa fragilité. La quête  obsessionnelle des chercheurs pour percer les mécanismes de cancérisation de la cellule  a eu le grand bénéfice de dévoiler la biologie cellulaire dans toute sa complexité,  mais également son éclatante beauté. Si pour l’étudiant de biologie ou pour le jeune  oncologue c’est la complexité qui éclate, je peux garantir qu’une connaissance plus  approfondie des mécanismes intimes de la cellule révèlera une extrême beauté dans  les multiples mécanismes de communications, de rétrocontrôles, de réparation ainsi  que dans la sophistication fonctionnelle des « machines cellulaires ».  

Voici un bel ouvrage, Signalisation cellulaire et cancer, écrit par le Professeur oncologue  et pharmacologue Jacques Robert dans une langue française bien maîtrisée. Ce  livre décline la signalisation cellulaire de la cellule et ses altérations dans l’émergence  des cancers en vingt chapitres avec une écriture directe, élaguée et hautement illustrée  par des schémas éclairants et didactiques. Le lecteur pourra naviguer dans chaque  chapitre entre les connaissances actualisées de la cascade de signalisation particulière,  son implication en oncogenèse, et ses cibles pharmacologiques exploitées en clinique  ou potentielles. L’ouvrage est astucieusement complété par quatre annexes d’un grand  intérêt oncologique couvrant respectivement :  
– la réplication et la réparation de l’ADN ;  
– le contrôle transcriptionnel ;  
– les processus de synthèse, de conformation, de modification covalente et d’activité  des protéines ; 
– les grandes lignes du métabolisme intermédiaire.  

Ce livre trouvera son utilité auprès de tous les étudiants de sciences, de médecine,  de pharmacie ainsi qu’auprès des nombreux enseignants de disciplines diverses  recouvrant en partie ou en totalité un fort intérêt pour la biologie du cancer et/ou  son traitement.  
Bravo à notre collègue Jacques Robert pour ce remarquable opus de cancérologie !  

Jacques POUYSSÉGUR 
Directeur de recherche émérite au CNRS 
Membre de l’Académie des sciences

Internes, Oncologues, étudiants en Master 1 et 2 de Biologie, chercheurs.

Jacques Robert est professeur de cancérologie biologique à l’Université de Bordeaux, ancien praticien hospitalier et chef de service à l’Institut Bergonié, et effectue ses recherches à l’unité 1218 de l’Inserm.
• Présentation didactique de chaque voie de signalisation suivie d’une brève description des altérations rencontrées dans les cancers et des approches pharmacologiques ciblées qui peuvent être mises en œuvre pour y remédier.
• Nombreuses annexes qui détaillent les mécanismes de base de la biologie moléculaire qui permettent d’expliquer les perturbations des voies de signalisation.
• Nouvelle édition qui intègre les découvertes récentes de la recherche.<