Anatomie - Tome 3 - ORL (4° Éd.)
Coll. Atlas de poche

Auteurs :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Anatomie - Tome 3 - ORL (4° Éd.)

Thèmes d'Anatomie - Tome 3 - ORL (4° Éd.)

39,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 443 p. · 12.7x19 cm · Broché · Quadrichromie

Composée de 4 tomes (tronc, appareil locomoteur, ORL et neuro-anatomie), la collection « Anatomie » représente un véritable pari pédagogique qui transpose à l’écrit l’enseignement dispensé aux étudiants en médecine et en spécialité paramédicale. Avec plus de 1 700 pages et 1 300 illustrations, elle s’est imposée depuis de nombreuses années comme une référence incontournable en la matière.

Afin d’être le plus didactique possible et de s’adapter aux besoins spécifiques des étudiants, chaque chapitre est consacré à une région précise et l’aborde sous trois aspects :

– des rappels anatomiques de base qu’il est indispensable de maîtriser ;

– la présentation des notions de physiologie et de sémiologie nécessaires à la connaissance clinique de cette région ;

– l’introduction de l’imagerie médicale.

Les illustrations proposent non seulement une représentation tridimensionnelle des régions grâce à des dessins au trait ou à l’aquarelle, mais également des schémas facilement reproductibles par les professeurs lors des cours ainsi que par les étudiants pour s’entraîner et réviser.

Les textes clairs et concis permettent au lecteur d’appréhender immédiatement l’essentiel à retenir pour chaque structure anatomique aussi bien du point de vue de l’anatomie fondamentale que de l’anatomie clinique.

Remaniée, actualisée et corrigée, cette nouvelle édition du volume consacré à l’ORL s’est enrichie de nombreuses illustrations issues de l’imagerie actuelle, et constitue un ouvrage incontournable pour les étudiants en médecine et des spécialités paramédicales telles que les kinésithérapeutes et les infirmières.

Préface

Grandes régions anatomiques de la tête et du cou

1. Anatomie topographique de la tête et du cou

Anatomie neurosensorielle ORL

2. Anatomie du système auditif

3. Anatomie du système vestibulaire

4. Anatomie du système olfactif

Anatomie de la face et de l’étage antérieur de la base du crâne

5. Nez, cavité nasale, sinus paranasaux et orbite

6. Espaces profonds de la face

7. Rhinopharynx et trompe auditive

8. Oropharynx

9. Appareil manducateur

Anatomie du nerf facial

10. Nerf facial

Anatomie cervicale

11. Axe vasculaire du cou

12. Axe viscéral du cou

13. Loge thyroïdienne

14. Nuque

Liste de correspondance des termes

Index

La connaissance de l’anatomie humaine reste l’une des bases de l’exercice de la médecine. L’essor considérable de disciplines fondamentales comme la physiologie cellulaire, la biochimie, la génétique et l’immunologie a conduit au développement majeur de l’enseignement de ces disciplines depuis une vingtaine d’années, limitant de plus en plus, les années passant, l’enseignement de l’anatomie qui pouvait passer pour une discipline trop ancienne. Le nombre d’heures d’enseignement a fondu ; les enseignants d’anatomie ont dû revoir leur message pédagogique afin de garder l’essentiel, privilégiant l’étude de l’anatomie clinique, radiologique et thérapeutique. L’objectif premier de cet ouvrage est de donner à l’étudiant en médecine, qu’il soit débutant ou déjà spécialiste, les références anatomiques permettant de comprendre la sémiologie, la radiologie, les bases de la thérapeutique médicale ou chirurgicale.

Cet ouvrage intitulé « ORL » couvre l’anatomie de cette vaste région allant de la base du crâne à la base du cou, région classiquement prise en charge par les médecins ORL, chirurgiens de la face et du cou. Après une introduction à l’anatomie topographique, souvent difficile, de cette région charnière, l’ouvrage a été scindé en quatre parties : l’anatomie neurosensorielle ORL, l’anatomie de la face et de l’étage antérieur de la base du crâne, l’anatomie du nerf facial et l’anatomie cervicale. Le texte de chaque chapitre est volontairement simple ; des tableaux synthétiques permettent de résumer les informations complexes. Les illustrations sont de deux types : des dessins au trait ou à l’aquarelle nécessaires à la représentation tridimensionnelle des régions, dus au talent d’Antoine Barnaud, et des dessins facilement reproductibles tels que les construisent les auteurs au tableau noir devant les étudiants. Ces dessins sont éloignés des superbes planches anatomiques des ouvrages de référence de nos prédécesseurs ; ils ont pour mission de simplifier l’anatomie afin d’en rendre l’essentiel. Certains dessins abordent l’anatomie dans la pathologie, permettant d’expliquer simplement comment les symptômes d’une maladie peuvent être compris aisément par des bases anatomiques solides. Des coupes anatomiques dans les trois plans de l’espace constituent une des contributions originales des auteurs pour une analyse sectionnelle, si importante dans l’interprétation actuelle de l’imagerie tomodensitométrique et par résonance magnétique. Des photographies microscopiques permettent de relier l’anatomie et la fonction, notamment dans les organes sensoriels tels la cochlée, le vestibule ou le neuroépithélium olfactif.

Chaque chapitre est traité à deux niveaux : une anatomie « fondamentale » pour tout étudiant en médecine des deux premiers cycles comme en spécialité paramédicale (kinésithérapeute, infirmière, manipulateur en radiographie), et une anatomie « clinique » adaptée aux programmes des spécialités, avec une approche simple pour le non-spécialiste, mais également plus poussée pour le spécialiste désirant revoir ou compléter sa formation.

La nomenclature utilisée est la nomenclature anatomique française établie par la Commission de francisation des nomenclatures internationales (NAI) en 1977. Néanmoins, certains noms anatomiques ont des dénominations courantes largement employées en clinique quotidienne (scapula et omoplate, base du stapes et platine de l’étrier). Ce fait pratique nous a conduits à proposer une annexe de corrélation à double entrée (nouveaux noms – noms traditionnels). Il faut espérer que, le temps passant, une certaine homogénéisation survienne.

Depuis la première édition de cet ouvrage en 1998, de nouvelles données anatomiques, de nouvelles classifications sont apparues ou ont pris un essor qui ne permettait plus de les passer sous silence. Ainsi, la classification anatomique conventionnelle du lymphocentre cervical a été doublée d’une classification clinique fondée sur l’interprétation des clichés tomodensitométriques cervicaux. En outre, certains manques sont apparus flagrants et les remarques et conseils de nos collègues universitaires, que nous tenons à remercier, nous ont conduits à modifier certaines données.

Nous souhaitons que ce message anatomique nouveau, volontairement tourné vers les applications cliniques et thérapeutiques, réponde à cette exigence moderne d’une simplification vers l’essentiel et devienne l’étape nécessaire vers l’étude de l’homme malade.

Pierre Bonfils, Jean-Marc Chevallier

Les auteurs

Pierre BONFILS
Professeur d’ORL et de Chirurgie cervico-faciale, Université Paris V
Chef du service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, hôpital européen Georges-Pompidou, Paris

Jean- Marc CHEVALLIER
Professeur d’Anatomie, Université Paris V
Chef du service de Chirurgie viscérale, hôpital européen Georges-Pompidou, Paris