Le nouveau capitalisme agricole
De la ferme à la firme

Coll. Académique

Auteurs :

Langue : Français

26,00 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 3 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 306 p. · 13.5x21 cm · Broché

En rupture avec l'exploitation familiale traditionnelle, des firmes agricoles se profilent dans de nombreuses régions du globe. Avec elles, s’amorce une recomposition agraire dont les contours restent largement invisibles.

À l’exception de quelques cas médiatisés de « mégafermes » et autres « fermes des 1 000 vaches », la majorité de ces firmes ont jusqu’à présent échappé à l’analyse tant leurs visages sont multiples et flous.

Leurs performances économiques et financières tout comme leurs incidences environnementales et sociales interrogent aussi bien les milieux politiques, professionnels que scientifiques.

Comment sont-elles organisées ? Quels sont leurs logiques et modes d’action ? Dans quels espaces s’inscrivent-elles ? Comment une ferme familiale devient-elle une firme agricole ? Quels types d’acteurs sont impliqués ? Quels rapports au politique entretiennent-elles ? Quels conflits provoquent-elles ?

Le premier ouvrage sur un phénomène mondial en pleine émergence.

Préface de Bertrand Hervieu 

Introduction – De la ferme à la firme
. Agricultures en mutation
. La clôture du jeu politique comme énigme 
. Vers un nouveau capitalisme agricole ? 
. Les firmes de production agricole, marqueurs des transformations en cours 
. Les firmes agricoles au coeur des stratégies d'État de sécurisation alimentaire 
. Les firmes agricoles au coeur de controverses et de tensions qui animent les sphères agricoles et au-delà 
. Que sont ces firmes ? De la nécessité d'éclairer l’intérieur de la boîte noire 

Chapitre 1 – Anatomie de firmes agricoles
. Les dimensions d’un basculement 
. Industrialisation, intégration et rationalisation 
. Complexification de la structure organisationnelle 
. Anticipation, réactivité, innovation 
. Invisibilité et sous-traitance 
. Conclusion 

Chapitre 2 – L’entrée de capitaux externes dans les exploitations agricoles
. Une facette méconnue des agricultures de firme en France 
. Un nouveau contexte de financement des exploitations propice aux innovations financières 
. Des schémas inédits de financement du capital d’exploitation 
. Quatre idéaux-types de financement des exploitations par capitaux externes 
. Les trajectoires d’ouverture des exploitations à des investisseurs externes 
. Les changements organisationnels et institutionnels précédant l’entrée des capitaux externes 
. Conclusion 

Chapitre 3 – Les agriculteurs « commerciaux » sud-africainsface à l’agriculture de firme
. Assimilation, résistance ou réappropriation
. De l’agriculture commerciale à l’agriculture de firme 
. Les agriculteurs commerciaux face aux fonds de private equity 
. Une élite agricole en voie de financiarisation 
. Conclusion 

Chapitre 4 – Travail précaire, travail permanent, travail indépendant
. Diversité et coexistence des formes de travail dans l’agriculture de plantation
. Le travail dans l’agriculture de grande échelle : mouvement historique de rationalisation et de segmentation 
. Le capitalisme de plantation en Indonésie : statuts du travail et protections sociales 
. Quelques réflexions sur le concept d’autonomie au travail 
. Conclusion 

Chapitre 5 – Trajectoires de grandes entreprises agricoles en Amérique latine
. Rôle de la ressource foncière, logiques productives et logiques financières
. De la marchandisation à la financiarisation de la ressource foncière 
. Entre logiques productives et logiques financières 
. Trajectoires de grandes entreprises 
. Conclusion : les enjeux du suivi des agro-entreprises 

Chapitre 6 – Espaces et villes des agricultures entrepreneuriales sud-américaines
. Nouvelles dimensions de la relation rural-urbain
. Organisation de la production et dimension spatiale des agricultures d’entreprise en Amérique du Sud 
. Des agricultures d’entreprise moins ancrées dans des espaces ruraux plus fluides 
. Les entreprises agricoles et leurs villes 
. Le rural face aux agricultures de type entrepreneurial ? 
. Conclusion 
. Annexe 

Chapitre 7 – Géopolitique des reconfigurations agraires dans le monde
. De l’utilité d’un regard 
. La firme et les grands paradigmes historiques récents 
. Au service de la puissance 
.Tensions et rivalités de pouvoir 
. Conclusion 

Chapitre 8 – L’agriculture de firme en Argentine
. Enjeux stratégiques et conséquences géopolitiques
. Mutations en Argentine, mutations dans le monde 
. Conséquences territoriales et géopolitiques de l’agriculture de firme en Argentine 
. Conclusion 

Chapitre 9 – Géopolitique de l’agrifirme de la péninsule arabique à la corne de l’Afrique
. De l’émergence d’une agriculture de firme en Arabie Saoudite : que le jardin prospère ! 
. Délocalisation de l’agriculture et extraversion de la sécurité alimentaire 
. De l’attrait pour les terres éthiopiennes : contours et complexité des investissements fonciers en Éthiopie 
. Conclusion : Des politiques agricoles et alimentaires (encore) en mutation ? 

Chapitre 10 – Les exploitations agricoles françaises aux allures de firme
. Lecture statistique d’une nouvelle diversité
. La fin du modèle unique de l’exploitation familiale ? 
. Détecter les exploitations aux allures de firme à partir du recensement de l’agriculture 
. Typologie renouvelée des exploitations agricoles contemporaines 
. Discussion et conclusion