Le don du patrimoine : une approche communicationnelle de la patrimonialisation
Coll. Communication, médiation & construits sociaux

Auteur :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Le don du patrimoine : une approche communicationnelle de la patrimonialisation

Thème de Le don du patrimoine : une approche communicationnelle...

Date de parution :
Ouvrage 222 p. · 15.5x23.5 cm · Relié · 
Épuisé
Le patrimoine présente une situation paradoxale : invoqué sans cesse, appliqué à tout, il n'en est pas moins stigmatisé, comme la figure du conservatisme culturel. Sans doute est-il mal compris, déchiré entre les approches différentes de ses multiples acteurs : approche savante, gestionnaire, en termes de politiques publiques, emportements critiques. Le don du patrimoine ne prend pas parti dans ces polémiques, mais il reformule les questions posées : par quelles opérations le caractère patrimonial est-il conféré à certains objets. Que représente cette institution en termes de liens symboliques dans une société ? Comment les objets sont-ils soustraits à leur statut ordinaire pour devenir objets de patrimoine ? Quel lien s'établit alors entre des temps et des cultures différents ? Face à diverses interprétations simplistes, cet ouvrage propose une approche communicationnelle du patrimoine et montre que l'explication économique ne suffit pas pour comprendre la dimension anthropologique de la communication patrimoniale.
Sous la mise en valeur, la part symbolique du patrimoine ? La valeur d'ancienneté, indice du temps ? La transmission patrimoniale : une "filiation inversée". L'institution du patrimoine : l'obligation de garder. Le fonctionnement symbolique : la logique du don. Pourquoi faut-il garder les choses du patrimoine ? La médiation du patrimoine. Epilogue.
Jean Davallon est professeur à l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse où il dirige le laboratoire culture et communication. Il travaille principalement sur l’image, l’analyse de l’exposition comme média et de la patrimonialisation comme processus symbolique.