Guide pratique de l'autopsie des ovins
Coll. Agriproduction

Auteurs :

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Guide pratique de l'autopsie des ovins

Thèmes de Guide pratique de l'autopsie des ovins

55,00 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 3 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage · Broché
Ouvrage résolument pratique, à l’approche facile et concrète s’appuyant notamment sur une illustration riche et détaillée (plus de 530 photos et schémas), ce guide très complet propose à tous les vétérinaires praticiens, étudiants, techniciens d’élevage et bien entendu éleveurs professionnels les bases indispensables de la connaissance et de la pratique, présentées par catégorie d’âge :
- La description des principales maladies et pathologies collectives 
- Toutes les techniques pratiques de l’autopsie
- La reconnaissance et l’identification par l’observation des lésions
- Les modalités de prélèvement
- Les examens et analyses complémentaires in situ et en laboratoire
- Le compte rendu de l’autopsie.

L’objectif de cet atlas d’autopsie du mouton est de permettre à tous les acteurs de la filière santé des ovins de reconnaître les principales lésions retrouvées lors de maladies. Il a été conçu pour les vétérinaires praticiens mais il sera aussi d'une grande utilité pour les étudiants ainsi que pour les techniciens d’élevage et les éleveurs qu’ils accompagnent.

En effet, grâce à ce guide, ces derniers se familiariseront avec les techniques d’autopsies et les enseignements qu’elles peuvent apporter (données d’ordre zootechnique, parasitaire, alimentaire).

L’ouvrage souligne l’intérêt pour le vétérinaire qui intervient en pathologie de groupe :
- de pratiquer cet examen à des fins diagnostiques pures,
- de réaliser des prélèvements et analyses permettant d’étayer une suspicion diagnostique.

Les éleveurs ovins, de la même façon que lors d’un examen clinique sur un animal vivant, pourront distinguer les signes de maladies et les décrire à leur vétérinaire. La pratique d’une autopsie en distinguant le normal du pathologique servira, avant l’appel au vétérinaire, lors de mortalités sporadiques ou en cas d’urgence
Karim Adjou, docteur vétérinaire (École nationale vétérinaire d’Alger, 1991), professeur et chef de l’unité de pathologie médicale des animaux de production à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne).

Pierre Autef, docteur vétérinaire, diplômé de l’École vétérinaire de Nantes en 1984, est praticien à Bellac (Haute-Vienne) depuis de nombreuses années. Il est également président de la commission ovine de la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV). Ils sont tous deux membres du Board du collège européen ECSRHM (European College of Small Ruminants Health Management) depuis 2010.

François Schelcher, docteur vétérinaire (Toulouse 1982), diplômé de l’European College of Bovine Health Management, professeur de pathologie des ruminants à l’École nationale vétérinaire de Toulouse.